Vidéo associée: 

Publié le 03/02/2017

Roumanie : la Cour constitutionnelle saisie du décret freinant la lutte anti-corruption

Corps: 

La Justice roumaine donnera-t-elle raison aux manifestants de Bucarest ? La Cour constitutionnelle a été saisie ce vendredi par le Défenseur des droits du décret d'urgence ultra-controversé visant à freiner la lutte contre la corruption.

Alors que la mobilisation se poursuit devant le siège du gouvernement, le Conseil supérieur de la magistrature, a également décidé de saisir la Cour constitutionnelle.

Une mauvaise nouvelle de plus pour le gouvernement social-démocrate. Pris en tenaille entre la rue et les magistrats, le ministre roumain de la Justice Florin Iordache reste inflexible 'Cette responsabilité incombe au ministre, et je l'assume. J'ai signé les décret, et je les assumerai tant que je serai ministre' a confirmé Iordache aux journalistes ce vendredi.

6PM in #Bucharest. Work done. People start showing up for protest. #Romania #SayNoToCorruptionhttps://t.co/xAKUn3MTbc- Razvan Diaconu (@rmdiaconu) 3 février 2017

L'amendement, adopté mardi-soir en catimini, réduit notamment les peines encourues pour abus de pouvoir, et introduit un seuil minimum de préjudice pour entamer des poursuites.

Scandalisés, les Roumains se sont réunis spontanément. Le lendemain ils étaient plus de 250 000 place Victoriei à Bucarest, du jamais vu depuis la chute du régime communiste.

Ideals are born individually, but wake up collectively #romania #protests #anticorruption
Foto: Albert Grosescu pic.twitter.com/crqz0LDXuO- Ciobanu Gabriela (@GabrielaCiobanu) 3 février 2017

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité
Publicité

A lire aussi sur Planet