Vidéo associée: 

Publié le 28/11/2017

Rohingyas : la prudence du pape

Corps: 

En visite officielle en Birmanie, le pape François a invité mardi les Birmans à travailler pour la paix dans le respect des minorités. Une allusion à la crise des rohingyas, cette minorité musulmane victime d'épuration ethnique, selon l'ONU.

Mais le souverain pontife a évité de prononcer le mot rohingya, un mot tabou pour les autorités birmanes. Des menaces de représailles avaient été émises par des nationalistes bouddhistes, au cas où le pape franchirait le Rubicon.

Le pape François : "L'avenir de la Birmanie passe par la paix, une paix fondée sur la dignité et les droits de chaque membre de la société, dans le respect de tous les groupes ethniques et de leur identité, dans le respect de l'Etat de droit et de l'ordre démocratique qui permet à chaque personne, à chaque groupe de ne pas être exclu et d'offrir sa contribution légale au bien commun".

Alors que les témoignages se multiplient attestant d'innombrables crimes contre la minorité musulmane, mardi un comité dépendant des Nations unies a ouvert une enquête sur des cas de viols et d'abus sexuels sur des femmes rohingyas. Les forces de sécurité birmanes ont été mise en causes.

Avec Agences

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité
Publicité

A lire aussi sur Planet