Vidéo associée: 

Rocard : l'anti-hommage de Le Pen

Corps: 

Nous sommes au lendemain de la mort de Michel Rocard. Alors que le monde politique, unanime, rend un vibrant hommage à la mémoire de l'ancien Premier ministre, le président d'honneur du Front National s'autorise à ressortir de vieilles rancunes, datant de la guerre d'Algérie. "On oublie de dire que Michel Rocard fut un combattant de la guerre d'Algérie : Dans le camp de l'ennemi !", a twitté le frontiste.
Un premier message rapidement suivi par un second, à la teneur similaire : "Michel Rocard se vantait d'avoir porté les valises de billets qui servaient au FLN à acheter des armes pour tuer des Français", twitte le député européen.
Pour rappel, Michel Rocard avait, alors que se déclarait la guerre d'Algérie, rejoint les rangs du Parti socialiste autonome (PSA). Une formation opposée à la politique de la SFIO, ancêtre de l'actuel Parti Socialiste. Quant à Jean-Marie Le Pen, il défendait déjà à l'époque, comme il continue à le faire aujourd'hui, l'idée d'une Algérie française. Le fondateur du Front national a d'ailleurs combattu dans ce conflit du côté des forces françaises.
Un vieux litige idéologique, donc, qui fait encore des vagues, plus de 50 ans après la déclaration de l'indépendance de l'Algérie. Une voix dissonante, en marge d'une classe politique unanimement admiratrice de l'ancien chef du gouvernement.

Partager cette vidéo :

Publié le 03/07/2016

Toutes les vidéos

À DÉCOUVRIR AUSSI

Pages

Publicité