Vidéo associée: 

Publié le 07/06/2017

Rien ne laissait présager qu'il puisse être un jihadiste témoigne l'ex-directeur de thèse de l'assaillant de Notre-Dame-de-Paris

Corps: 

C'est alors qu'il enseignait à Metz que l'universitaire Arnaud Mercier a commencé à diriger la thèse de l'homme qui a agressé des policiers, blessant l'un d'entre eux, sur le parvis de Notre-Dame de Paris ce mardi. "Rien mais vraiment rien ne laissait présager qu'il puisse être un jour un jihadiste", assure l'ex-directeur de thèse de l'assaillant. "Il croyait beaucoup aux idéaux démocratiques", ajoute Arnaud Mercier.

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité
Publicité

A lire aussi sur Planet