Vidéo associée: 

Retour partiel au calme dans la banlieue de Stockholm

Corps: 

Il reste encore quelques carcasses de voitures incendiées, mais la tension semble avoir diminué d’intensité à Husby, ce quartier populaire, berceau des émeutes qui frappent la banlieue de Stockholm depuis près d’une semaine. Si la mort d’un homme abattu par la police le 13 mai dernier semble avoir été le déclencheur de ces violences urbaines, leurs réelles origines seraient ailleurs.

“C’est une situation explosive contre laquelle nous avions mis en garde depuis plusieurs années. Les nouvelles politiques libérales dans ce pays vont entraîner des troubles sociaux”, explique ce responsable d’un conseil de quartier.

A Husby, 60 % de la population est d’origine étrangère. Le chômage atteint 16 %. Il frappe surtout les jeunes. Alikalay est éducateur. S’il ne cautionne pas ces violences, il reconnaît “une certaine frustration de la population” et regrette que “les politiciens préfèrent investir dans le centre-ville que dans les banlieues”.

Ces violences ont provoqué un débat en Suède sur l’intégration des immigrés. Ces derniers représentent environ 15% de la population.
Concentrés dans les quartiers pauvres des grandes villes du pays, ils connaissent un taux de chômage plus important que le reste de la population.

Partager cette vidéo :

Publié le 25/05/2013

Toutes les vidéos

À DÉCOUVRIR AUSSI

Pages

Publicité