Vidéo associée: 

Retour des pilotes turcs et des pèlerins libanais dans leur pays

Corps: 

Les deux pilotes turcs – enlevés il y a plus de deux mois à Beyrouth – sont rentrés à Istanbul, épilogue d’une affaire très complexe liée au conflit syrien.

Ils avaient été kidnappés au mois d’août par un groupe libanais qui souhaitait ainsi faire pression sur la Turquie pour qu’Ankara aide à la libération de pèlerins libanais chiites, enlevés en Syrie.

Nous n’avons pas été mal traités. On ne nous a pas brutalisé. Nous n’avons pas subi de violences physiques ou verbales. Si cela avait été le cas, vous pouvez être sûrs que nous ne serions pas là aujourd’hui”, a déclaré Murat Akpinar, l’un des pilotes.

Le conflit en Syrie et son impact sur la région

La Turquie soutient les insurgés en Syrie. La stratégie des ravisseurs libanais aura donc fonctionné puisqu’Ankara a réussi à obtenir des rebelles syriens la libération de 9 pèlerins chiites détenus depuis mai 2012. Leurs ravisseurs syriens les soupçonnaient d’appartenir au Hezbollah, et donc de soutenir le régime de Bachar al-Assad.

Ils sont eux rentrés à Beyrouth.

“Je remercie Dieu et tous ceux qui ont travaillé à notre libération”, a indiqué à son arrivée à l’aéroport Rabih Saleh.

200 Syriennes vont-elles être libérées ?

L‘échange d’otages se conclut donc par un accord gagnant-gagnant pour le Liban et la Turquie.

Les rebelles syriens ont, eux, demandé en contrepartie la libération de 200 de leurs compatriotes par le régime syrien. Elles sont, a priori, toujours emprisonnées.

Partager cette vidéo :

Publié le 20/10/2013

Toutes les vidéos

À DÉCOUVRIR AUSSI

Pages

Publicité