Vidéo associée: 

Reportage à la frontière serbo-hongroise

Corps: 

Ils sont principalement Syriens ou Irakiens, tapis dans l'obscurité, attendant le meilleur moment pour passer en Hongrie.

Les 175 km de barbelés à la frontière avec la Serbie ne les découragent pas, pas plus que les patrouilles régulières des policiers.

Les autorités hongroises vont renforcer le dispositif avec l'envoi de 2000 hommes supplémentaires. Car pour l'instant, ils sont dépassés par le flot incessant de migrants.

Mohmmad est Syrien. 'Nous fuyons la guerre, que ce soit celle de Syrie et d'Irak ou de n'importe quel autre état en guerre', raconte-t-il.

Ahmed vient lui aussi de Syrie. 'Je peux vous dire que personne ne veut vraiment venir en Europe, on préférerait rester dans notre pays', dit-il.

Comme eux, plus de 3000 personnes arpentent chaque jour la voie de chemin de fer qui relie les deux pays et sur laquelle aucune barrière ne peut être érigée.

La Hongrie a enregistré 50.000 arrivées de réfugiés au mois d'août.

(function(d, s, id) (document, 'script', 'facebook-jssdk'));Ces enfants sont des réfugiés syriens et afghans photographiés à Budapest par notre journaliste Nora Shenouda. Les clich...Posted by euronews on Tuesday, 1 September 2015

Partager cette vidéo :

Publié le 02/09/2015

Toutes les vidéos

À DÉCOUVRIR AUSSI