Vidéo associée: 

Rencontre controversée entre Tsipras et Poutine à Moscou

Corps: 

Le chef du gouvernement grec, Alexis Tsipras, rencontre aujourd'hui le président russe Vladimir Poutine. L'objectif pour Athènes est d'aller chercher d'autres soutiens financiers que ceux qu'il peine à obtenir au sein de l'Union européenne. Moscou pourrait notamment lui accorder un rabais sur le prix de son gaz, et de nouveaux prêts.

'La Grèce ne veut pas provoquer l'Union européenne, mais elle aimerait faire pression sur les 28 en leur montrant qu'elle a d'autres alternatives théoriques pour garantir le financement de l'économie nationale', précise George Tzogopoulos, analyste politique de la Fondation hellénique pour l'Europe et la politique étrangère (ELIAMEP).

Dans les rues d'Athènes, l'initiative ne choque pas. Employé des transports, Kostas se montre lui aussi très pragmatique. 'Le Premier ministre a raison. Il doit aller chercher un appui par-delà l'Atlantique, en Chine, en Russie et ailleurs. Quand Mme Merkel ou d'autres chefs de gouvernements le font, on n'en parle pas autant. C'est ce qu'ils font, de la politique multidirectionnelle.'

Athènes assure en effet que Washington serait prêt à jouer les médiateurs dans le différend qui l'oppose à ses créanciers. Des créanciers qui refusent d'octroyer à la Grèce une nouvelle tranche d'aide financière faute de réformes qui leur paraissent suffisantes.

Partager cette vidéo :

Publié le 08/04/2015

Toutes les vidéos

À DÉCOUVRIR AUSSI