Vidéo associée: 

Relations de voisinage au plus bas entre Syrie et Turquie

Corps: 

Alors qu’Ankara croule sous l’afflux de réfugiés et menace d’agir militairement sur le territoire syrien, Bachar el-Assad accuse la Turquie de soutenir le terrorisme dans son pays :

“La Turquie paiera un prix élevé. Il n’est pas possible de mettre le terrorisme dans sa poche
et de l’utiliser comme une carte parce que c’est comme un scorpion qui n’hésitera pas à vous piquer à la première occasion”.

De son côté le parlement turc a renouvelé hier pour une année supplémentaire le mandat qui autorise, si nécessaire, l’envoi de troupes turques en Syrie. Il y a un an, cinq civils turcs avaient été tués à la frontière par des obus provenant de Syrie.

Le dossier des réfugiés – près de 500.000 d’entre eux se trouvent en Turquie – est par ailleurs de plus en plus problématique.

Attentats à la bombe, bombardements et tirs croisés sont désormais courants à la frontière turco-syrienne. Le 17 septembre, au moins sept personnes ont été tuées par l’explosion d’une voiture piégée à Bab el-Hawa. La veille, un hélicoptère syrien avait été abattu par l’aviation turque alors qu’il allait, selon Ankara, pénétrer l’espace aérien turc. Les deux pilotes ont pu s‘éjecter, l’un des deux a été abattu par des rebelles syriens, l’autre aurait été capturé.

Partager cette vidéo :

Publié le 04/10/2013

Toutes les vidéos

À DÉCOUVRIR AUSSI

Pages

Publicité