Vidéo associée: 

Regain de violences dans les régions kurdes de Turquie

Corps: 

Deux soldats de l'armée turque ont été tués près de Diyarbakir ce jeudi, dans cette région à majorité kurde.

Ces attaques ont été attribuées aux rebelles du PKK, le Parti des Travailleurs du Kurdistan.

L'armée turque pilonne, elle, des positions de l'organisation dans le sud-est du pays mais aussi dans le nord de l'Irak.

Reprise du conflit depuis juillet

Un nouveau cycle de violences entre l'armée turque et les rebelles du PKK fait des morts presque chaque jour depuis la fin juillet, depuis la rupture du processus de paix engagé en 2012 entre Ankara et le PKK.

Le gouvernement turc accuse les rebelles d'avoir utilisé la trêve pour constituer des stocks d'armes.

Pour l'opposition turque, le gouvernement a mis fin au processus de paix après l'entrée au parlement du parti pro-kurde HDP.

Au moins 40 000 morts en trois décennies

Depuis 1984, au moins 40 000 personnes sont décédées dans ce conflit, visant à l'origine pour les rebelles kurdes à obtenir l'indépendance des régions kurdes de Turquie. Le PKK réclame à présent davantage d'autonomie pour ces régions au sein d'un système fédéral.

Législatives en vue

Ce regain de violences intervient à quelques semaines des législatives du 1er novembre, convoquées par le président Erdogan pour asseoir davantage le pouvoir de son parti (AKP) au Parlement.

Partager cette vidéo :

Publié le 02/10/2015
Publicité

Contenus sponsorisés