Vidéo associée: 

Réfugiés : l’ex-République yougoslave de Macédoine sous pression

Corps: 

Ils arrivent de Grèce et se dirigent vers l'ex-République yougoslave de Macédoine. Environ 1.500 migrants traverseraient encore chaque jour cette frontière, où les contrôles d'identité et le 'tri' sont désormais systématiques. Ne sont autorisés à rentrer que les réfugiés syriens, afghans et irakiens, demandant l'asile en Allemagne et en Autriche. L'Autriche, débordée, qui a appelé vendredi la Macédoine à fermer bientôt sa frontière, où une nouvelle clôture barbelée est en cours de construction. Des pays comme la Hongrie, la Pologne ou la Slovaquie pourraient aider Skopje à ralentir le flux de migrants. Une réunion est prévue ce lundi.

2.000 personnes manifestent sur l'île de Kos contre la création d'un hotspot

Une fermeture de la frontière macédonienne pourrait aggraver la situation en Grèce, redoute certains. Sur l'île de Kos, où débarquent de nombreux migrants, des habitants s'opposent à la création d'un hotspot, un centre d'enregistrement et de tri des réfugiés. Les autorités craignent des répercussions négatives sur le tourisme, vital pour l'île.
Plus de 2.000 personnes ont manifesté hier après-midi. Des heurts ont éclaté avec les forces de l'ordre.

Partager cette vidéo :

Publié le 15/02/2016
Publicité

Contenus sponsorisés