Vidéo associée: 

Réforme de la surveillance : Obama fait l‘équilibriste

Corps: 

Parmi les leaders mondiaux écoutés par Washington, il y avait la chancelière Angela Merkel. Hier soir l’une des premières réactions à l’annonce de la réforme des pratiques de surveillance est venue de Berlin, qui a salué ces décisions.
Voilà ce qu’en disent aussi les experts rencontrés aux Etats-Unis :

“Une des choses qui ont changé pour Obama, dit l’analyste James Andrew Lewis, du CSIS, c’est qu’il était critique quand il était au Sénat et maintenant qu’il a des responsabilités très différentes , il voit certains avantages à la surveillance de la NSA. Et il a essayé de trouver un équilibre . “

Cet ancien conseiller du président Obama interpelle lui les autres puissances mondiales : “J’aimerais bien voir si d’autres pays seraient capable de sortir l‘équivalent de notre document présidentiel qui dit : voici les principes sur lesquels mon service de renseignement va fonctionner, dit Bruce Riedel, j’aimerais voir si ces pays ne vont pas faire de la discrimination contre les gens, s’ils ne vont pas collecter des renseignements dans le but d’aider les intérêts des entreprises ou pour voler des secrets industriels “ .

Stefan Grobe, notre correspondant à Washington, résume le sentiment général : c’est que le président a trouvé le juste équilibre entre la sécurité nationale et la nécessité de la vie privée, dit-il . Mais le plus grand bénéfice de cette affaire c’est peut-être que Obama est prêt à parler de tout cela. Pas sûr que les dirigeants de la Russie et de la Chine soient capable de faire de même.

Partager cette vidéo :

Publié le 18/01/2014

Toutes les vidéos

À DÉCOUVRIR AUSSI

Pages

Publicité