Vidéo associée: 

Raul Castro nie l’existence de prisonniers politiques à Cuba

Corps: 

Une conférence de presse conjointe historique s'est tenue entre Barack Obama et Raul Castro à La Havane, à l'issue d'un entretien d'environ deux heures entre les deux chefs d'Etat.

Le président américain a salué un 'jour nouveau' dans les relations entre les deux pays, tout en reconnaissant la persistance de profondes divergences.

'Président Castro, vous avez dit à Panama que l'on pouvait être en désaccord aujourd'hui, mais être d'accord demain. Et cela a certainement été le cas ces quinze derniers mois et les jours qui ont précédé cette visite. Et aujourd'hui, je peux attester que nous continuons à avancer sur de nombreux fronts quand il s'agit de normaliser les relations', a déclaré le président américain.

Le leader cubain a réclamé avec force la levée de l'embargo américain. Feignant d'abord de pas entendre la question, Raul Castro finit tout simplement fini par nier l'existence de prisonniers politiques.

'Donnez-moi tout de suite la liste des prisonniers politiques pour les libérer ! Mentionnez-les ! Quels prisonniers politiques ! Donnez-moi le ou les noms ! Quand la réunion s'achève, donnez-moi une liste des prisonniers. S'il y a des prisonniers politiques, ils seront libres avant la tombée de la nuit', a fanfaronné Raul Castro.

Un coup de bluff de la part du dirigeant cubain, le régime castriste considérant ses prisonniers politiques comme des détenus de droit commun. Le département d'Etat américain a réagi en affirmant qu'il est évident que des personnes sont détenues à Cuba pour des raisons politiques, mais précise qu'il n'est pas certain d'en avoir une liste exhaustive.

Le président Barack Obama doit s'entretenir demain avec des dissidents.

La rencontre s'est achevée par une drôle de poignée de main entre les deux chefs d'Etat.

Partager cette vidéo :

Publié le 22/03/2016

Toutes les vidéos

À DÉCOUVRIR AUSSI

Pages

Publicité