Vidéo associée: 

Quel rôle joue l’Iran dans le conflit en Syrie?

Corps: 

Différents rapports soulignent une offensive en Syrie menée à la fois par la Russie, la Syrie et l'Iran. Téhéran multiplie en effet ses efforts pour retrouver un rôle majeur dans la région. Pour la chef de la diplomatie européenne, Federica Mogherini, une transition politique en Syrie est d'ailleurs impossible sans la Russie et l'Iran. " Nous devons impliquer les acteurs qui ont une influence, une influence directe ", insiste-t-elle.
Pour en savoir plus sur l'implication iranienne nous avons interrogé le ministre adjoint des Affaires étrangères, Hossein Amir-Abdollahian.

Euronews: " Avez-vous des hommes sur le terrain? "

Hossein Amir-Abdollahian : " Nous n'avons pas envoyé de forces de combat en Syrie. A la demande du gouvernement syrien, nous avons envoyé un certain nombre de consultants militaires, expérimentés en matière de lutte contre le terrorisme. "

Euronews: " Et des armes? "

Hossein Amir-Abdollahian : " Ce qui arrive en Syrie et tout ce que nous faisons c'est d'affaiblir les groupes terroristes. "

Euronews : " Lors de leur réunion, les ministres des Affaires étrangères de l'Union ont dit qu'il n'y avait pas d'avenir pour la Syrie avec Bachar el-Assad. Quelle place attribuez-vous au dirigeant syrien dans vos négociations avec Federica Mogherini? "

Hossein Amir-Abdollahian : " Nous avons parlé de points très importants avec Mme Mogherini, y compris l'urgence de lutter contre le terrorisme, mais je dirai que la décision de maintenir ou non Bachar el-Assad appartient au peuple syrien. Si les groupes rebelles veulent participer à l'avenir politique de la Syrie, ils doivent tout d'abord affirmer clairement leur position vis à vis des autres groupes terroristes. Ensuite ils doivent rejoindre le processus politique. "

Euronews : " Comment décrire votre coopération actuelle avec la Russie et comment voyez-vous vos relations avec la Russie pour l'avenir de la Syrie? "

Hossein Amir-Abdollahian : " Ce n'est pas l'intention de la Russie de cibler seulement les groupes qui combattent Bachar el-Assad, et nous sommes d'accord. Nous soutenons la décision de Vladimir Poutine d'affaiblir les terroristes en Syrie.'

Euronews : " Comment ? "

Hossein Amir-Abdollahian : " Nos consultants militaires aident l'armée syrienne et les autorités et si cela est demandé, nous aidons les autorités russes. "

Partager cette vidéo :

Publié le 16/10/2015
Publicité

Contenus sponsorisés