Vidéo associée: 

Quel avenir pour lEurope et son programme fard Erasmus

Corps: 

Le 25 mars 1957, place du Capitole, le Traité de Rome était signé, traçant la voie d'une Union Européenne qui compterait près de 60 ans plus tard, 28 membres. Mais le Brexit voté par une majorité de britanniques le 24 juin dernier est le signe irréfutable de la crise profonde qu'elle traverse.
L'un des symboles de l'UE, Erasmus, le programme de mobilité entre étudiants, est-il, à l'aube de son 30 ème anniversaire, menacé de disparaître ?

Les anciens et les futurs étudiants Erasmus, les défenseurs des valeurs européennes se sont réunis dans la capitale italienne.
Le secrétaire aux affaires européennes italien, Sandro Gozi, étudiant Erasmus à Paris dans les années 90, espère que le programme perdure et plus que ça, il souhaite que l'Europe trouve un second souffle: L'Europe doit absolument sortir de ce status quo. Sinon, on aura une Europe qui dans 30 ans continuera la désintégration qui a déjà commencé. Il ajouté : _si l'Europe fait le choix politique de sortir de ce status quo, alors j'imagine une Europe du développement durable, une Europe fédérale et active dans le monde".

La Turquie est l'un des derniers pays à avoir adhéré au programme Erasmus. Baris Kastas, un jeune étudiant de 22 ans, explique : pour moi L'Europe est quelque chose que l'on fait tous les jours, ce n'est pas quelque chose de fixe, c'est quelque chose qui change et s'adapte aux nouvelles identités. L'Europe symbolise pour lui l'unité dans la diversité.

Partager cette vidéo :

Publié le 25/02/2017
Publicité

Contenus sponsorisés