Vidéo associée: 

Quand Kadhafi draguait Frédéric Mitterrand

Corps: 

Frédéric Mitterrand a failli devenir "la princesse du désert". C'est par ces mots que l'ancien ministre de la Culture raconte l'anecdote qu'il dit avoir vécue avec le colonel Kadhafi, dans son livre "Mes regrets sont des remords" publié chez Robert Laffont, mais aussi dans l'émission "C'est arrivé cette semaine" sur Europe 1. La scène se passe en Libye à la fin des années 70, début des années 80. Le journaliste doit interviewer le dictateur décédé en 2011, mais c'est alors que le dirigeant lui propose de passer la nuit sous sa tente. "J'étais très mignon en ce temps là. Je ne le savais pas, mais Kadhafi était à géométrie assez variable en fait. Et j'étais totalement en son pouvoir en plus. C'était compliqué de s'échapper", révèle à la radio Frédéric Mitterrand entre deux éclats de rire. Celui qui a bien failli y passer évoque un "piège dans lequel il était tombé", mais dont il a réussi à se sortir. S'il n'a pas cédé aux avances à peine déguisées du leader libyen, ce n'est pas forcément pour des motifs politiques. "Il était déjà dans un processus de dégradation physique très important. Le jeune Kadhafi, tel Rudolph Valentino à ses débuts, j'aurais peut-être réfléchi un peu plus", explique avec malice Frédéric Mitterrand. Quelques années plus tôt, il n'aurait donc peut-être pas dit non à un homme accusé par certaines femmes d'esclavage sexuel.

Partager cette vidéo :

Publié le 05/11/2016

Toutes les vidéos

À DÉCOUVRIR AUSSI

Pages

Publicité