Vidéo associée: 

Quand des pilotes, trop nombreux sur le marché, doivent payer pour voler

Corps: 

Pendant plusieurs mois, Tristan, pilote de ligne français, a dû payer une compagnie polonaise pour effectuer des heures de vol. Une situation ubuesque. Il a dû enchaîner des cadences infernales en transportant des milliers de passagers. Au-delà de la précarisation du métier, se pose donc la question de la sécurité en vol. Yves Deshayes, vice-président du syndicat national des pilotes de ligne, évoque un accident à Lyon, effectué par une compagnie grecque qui pratique le "pay to fly".

Partager cette vidéo :

Publié le 23/04/2016

Toutes les vidéos

À DÉCOUVRIR AUSSI

Pages

Publicité