Vidéo associée: 

Procès confirmé pour la princesse Cristina d’Espagne

Corps: 

La princesse Cristina d'Espagne sera bien jugée. Le tribunal de Palma de Majorque dans les Iles Baléares a refusé ce vendredi de prononcer un non-lieu en sa faveur dans un procès pour détournements de fonds publics.

La soeur aînée du roi Felipe VI reste accusée de complicité de délits fiscaux aux côtés de son mari, Iñaki Urdangarin, lui-même poursuivi pour avoir détourné six millions d'euros. La cour a ainsi rejetté les demandes formulées par la défense et le parquet lors de l'ouverture du procès le 11 janvier. Celui-ci reprendra le 9 février.

JUSTICE #Espagne : Non-lieu refusé pour la princesse Cristina d'Espagne (procès pour détournement de fonds publics) pic.twitter.com/P8WRbrULtx- Contact News (@ContactNews) 29 Janvier 2016

L'infante encourt jusqu'à huit ans de prison. Premier membre de la famille royale espagnole à faire l'objet de poursuites, Cristina nie toute implication : elle affirme qu'elle faisait une confiance aveugle à son époux et qu'elle ne savait rien de ses affaires.

Ce procès a sérieusement écorné l'image de la famille royale. D'ailleurs, l'infante n'en fait plus partie sur l'initiative de Felipe VI qui lui a aussi demandé de divorcer et de renoncer à son titre de princesse. Ce qu'elle a refusé.

mots-clés : Espagne, Crime, Monarchie

Partager cette vidéo :

Publié le 29/01/2016
Publicité

Contenus sponsorisés