Vidéo associée: 

Primaire à droite : la bourde de Michèle Alliot-Marie sur ses parrainages

Corps: 

Elle n'est pas encore candidate à la primaire des Républicains, mais Michèle Alliot-Marie a déjà commis une petite bourde. Selon Le Lab d'Europe 1, l'ancienne ministre a divulgué une liste de 10 parlementaires qui pourraient la soutenir en cas d'éventuelle candidature à cette primaire. Une liste dévoilée sur le site internet de son nouveau parti politique "Nouvelle France". Mais selon un journaliste du Figaro, l'un de ces parlementaires, Elie Aboud "dément lui accorder son parrainage" et "souhaite rester neutre". Dans cette course aux parrainages, ce n'est pas la première fois que le nombre de soutien est surestimé. Début juin, Alain Juppé affirmait être soutenu par 1 000 élus locaux. Problème, selon France Info, certains d'entre eux avaient déjà parrainé Bruno Le Maire. Un élu d'Eure-et-Loir avait ainsi expliqué sur cette radio : "Moi je ne soutiens pas Alain Juppé. Ils ont utilisé l'adresse que j'ai donnée pour recevoir sa lettre. Ce n'est pas la même chose que de donner son parrainage." Les candidats à la primaire des Républicains doivent recueillir avant le 9 septembre le soutien officiel de 250 élus dont 20 parlementaires, répartis sur au moins 30 départements. Pour le moment, 12 hommes et femmes se sont déclarés candidats.

Partager cette vidéo :

Publié le 14/06/2016

Toutes les vidéos

À DÉCOUVRIR AUSSI

Pages

Publicité