Vidéo associée: 

Prêtre assassiné : catholiques et musulmans se recueillent à la cathédrale de Rouen

Corps: 

'Amour pour tous, haine pour personne' : voilà les mots inscrits par une association musulmane dans la cathédrale de Rouen.

Comme dans plusieurs villes de France, 2000 catholiques et une centaine de musulmans se sont rassemblés ici pour prier ensemble, cinq jours après l'assassinat du père Jacques Hamel revendiqué par Daesh.

Message des musulmans à la sortie de la cathédrale de #Rouen ! Ils sont applaudis par les fidèles sur le parvis pic.twitter.com/TMdWUBrrEI- Tiffany Henne (@TiffanyHenne) 31 juillet 2016

Le Conseil du culte musulman avait appelé cette semaine ses fidèles à venir à la messe en signe de solidarité. Un moment de communion pour deux religions blessées par l'attentat terroriste.

'Nous accueillons particulièrement ce matin nos amis musulmans, nos frères venus dans notre cathédrale comme bâtisseurs de paix, a déclaré l'archevêque de Rouen, Dominique Lebrun. Vous affirmez ainsi que vous refusez les morts et les violences au nom de Dieu.'

'C'est le même Dieu, c'est aussi la maison du Seigneur', souligne une femme musulmane dans les rangs de la nef.

#SaintEtienneDuRouvray : la Cathédrale de Rouen pleine pour la messe du dimanche, en hommage à Jacques Hamel. pic.twitter.com/y7dtRAKRUa- Bleu HNormandie (@fbleuhnormandie) 31 juillet 2016

Vendredi dernier, quelques chrétiens s'étaient aussi rendus à la mosquée de Saint-Etienne-du-Rouvray, la commune où a eu lieu l'attentat.

'C'est un symbole, on veut que le sang qui a coulé, le sang de Jacques Hamel soit le ciment de plus de fraternité, plus d'égalité et plus de lien entre les communautés', a expliqué Mohammed Karabila, l'imam de la mosquée de Saint-Etienne-du-Rouvray et président du Conseil régional du culte musulman.

Suivant l'exemple de Notre-Dame de Rouen, 15 000 musulmans se sont également rendus à la messe en Italie.

Alors que les hommages en mémoire de l'abbé disparu se multiplient, l'enquête se poursuit. Le parquet de Paris a indiqué ce dimanche que l'un des hommes placés en garde à vue avait 'parfaitement connaissance' de l'imminence d'un attentat.

Il s'agit du cousin Abdel Malik Petitjean, l'un des deux terroristes. La section antiterroriste du parquet de Paris a ouvert une information judiciaire, confiée à des juges d'instruction spécialisés, notamment pour 'participation à une association de malfaiteurs en relation avec une entreprise terroriste' et 'assassinat en bande organisée, commis en raison de l'appartenance de la victime à une religion, en relation avec une entreprise terroriste'.

Un réfugié syrien, placé en garde à vue depuis jeudi, a été relâché, selon une source judiciaire citée par l'AFP. La photocopie du passeport de cet homme, qui résidait dans un centre d'accueil de demandeurs d'asile de l'Allier, avait été retrouvée de l'autre meurtrier, Adel Kermiche. Mais, 'aucun élément n'a démontré qu'il avait une quelconque implication dans les faits', selon une source proche de l'enquête.

avec AFP

Partager cette vidéo :

Publié le 31/07/2016

Toutes les vidéos

À DÉCOUVRIR AUSSI

Pages