Vidéo associée: 

Pression diplomatique maximale sur la situation en Crimée

Corps: 

Barack Obama et Vladimir Poutine ont eu un vif entretien de 90 minutes signe de l’importance de la crise. Le président américain a affirmé à son homologue russe qu’il avait violé la loi internationale en déployant des troupes en Ukraine. Il a exigé du Kremlin qu’il replie les forces russes déployées en Crimée. Le chef de la Maison Blanche a aussi prévenu qu’il s’exposait à un isolement international, politique et économique s’il persistait à intervenir en Ukraine.

A New York, le Conseil de sécurité des Nations Unies s’est réuni en urgence. L’ambassadeur russe Vitali Tchourkine a pour sa part rejeté les accusations de Kiev sur “l’agression russe” et réaffirmé que la solution à cette crise était “de revenir à l’accord du 25 février et d‘établir un gouvernement d’unité nationale”.

Samantha Power, l’ambassadrice américaine aux Nations Unies, a réclamé le retrait des renforts russes de Crimée et suggéré l’envoi d’“observateurs internationaux” en Ukraine via l’ONU ou l’OSCE.

L’OTAN a convoqué ce dimanche les 28 ambassadeurs des pays de l’Alliance à une réunion d’urgence à Bruxelles pour discuter de la “grave situation en Ukraine”. La Pologne se dit menacée.

Et les ministres des Affaires étrangères de l’Union européenne vont également se réunir dès lundi à Bruxelles.

Partager cette vidéo :

Publié le 02/03/2014

Toutes les vidéos

À DÉCOUVRIR AUSSI

Pages