Vidéo associée: 

Présidentielles américaines : le lobby des armes soutient Donald Trump

Corps: 

Uun soutien de poids pour Donald Trump dans la course à la Maison-Blanche : la NRA, l'organisation du lobby des armes à feu, a appelé ses adhérents à voter en faveur du candidat républicain lors de la prochaine présidentielle.
L'annonce a été faite lors de la convention annuelle de l'organisation qui se tient à Louisville dans le Kentucky.

And what everyone has been waiting for... realdonaldtrump takes the stage! #NRAAM pic.twitter.com/82xkBqIZA9- NRA Annual Meetings (AnnualMeetings) May 20, 2016

Quand Donald Trump dézingue Hillary Clinton

Devant un auditoire enthousiaste, Donald Trump a multiplié les gages vis-à-vis des détenteurs d'armes.
Pour s'assurer encore un peu plus du soutien des militants de la NRA, Donald Trump a rappelé que deux de ses fils étaient membres de l'organisation.

Thank you! An honor to be the first candidate ever endorsed by the NRA- prior to GOPconvention! #Trump2016 #2A https://t.co/ygLUAl7gzx- Donald J. Trump (@realDonaldTrump) May 20, 2016

Donald Trump a promis d'abroger les décrets signés par Barack Obama en matière de réglementations des armes.
Et il s'en pris vivement à sa rivale démocrate Hillary Clinton, qu'il accuse d'être 'la candidate la plus anti-armes de l'histoire'.
'Hillary la malhonnête est la candidate la plus hostile au deuxième amendement de l'histoire', a-t-il ajouté. D'après lui, 'elle veut abolir le deuxième amendement', qui défend la liberté individuelle et qui, pour les militants pro-armes, garantit le droit individuel et inconditionnel à détenir des armes à feu pour se défendre.

Crooked Hillary Clinton wants to essentially abolish the 2nd Amendment. No gun owner can ever vote for Clinton!- Donald J. Trump (@realDonaldTrump) 21 mai 2016

You're wrong, realDonaldTrump. We can uphold Second Amendment rights while preventing senseless gun violence. pic.twitter.com/G7g1AdZWCA- Hillary Clinton (HillaryClinton) 20 mai 2016

Quand Trump cite les attentats de Paris

Et comme il l'avait déjà fait plusieurs fois, il a pris en contre-exemple, le système français très restrictif en matière de détention d'armes.

Lors des attentats du 13 novembre à Paris, a-t-il dit, 'il n'y aurait pas eu 130 morts et des centaines de blessés, si en face, les gens avaient eu des armes'. 'Je peux vous dire que les balles, elles auraient fusé dans l'autre sens. Et le carnage n'aurait pas été le même, vous vous en doutez bien !'

Il y a 6 mois, les attentats de #Paris. Ne les oublions pas. #RIP #InMemoriam #Bataclan pic.twitter.com/CZzEsPeJDS- B3zero (@B3zero) 13 mai 2016

Adhésion des militants de la NRA à la candidature Trump

Dans les allées du salon des armes, organisé à l'occasion de la convention de la NRA, les avis sont assez unanimes : Donald Trump est le candidat idéal.

'Le truc, pour nous, Américains, c'est qu'on veut tous que les choses changent. Et je pense qu'avec lui, on est sur la même longueur d'ondes, même si lui, il représente les riches de New-York, alors que moi, je viens de Middlesboro (ville de 10 000 habitants dans le Kentucky, NDLR). Ce sont deux mondes différents, mais on ressent la même chose !' Blake Branscom

'Moi, je le trouve fantastique. Il répond à toutes les attentes des Américains. Pour une fois, on a quelqu'un qui pense à notre bien, quelqu'un qui défend les intérêts des gens et pas ceux d'un parti.' Janie Boone

mots-clés : Etats-unis, Donald trump

Partager cette vidéo :

Publié le 21/05/2016
Publicité

Contenus sponsorisés