Vidéo associée: 

Publié le 23/05/2014

Premier jour de vote en Europe

Corps: 

C'est sous un ciel menaçant
qu'ont débuté jeudi, au Royaume-Uni, les élections européennes, un scrutin qui pourrait être marqué par une très forte abstention et une progression du sentiment europhobe.

Les Britanniques doivent choisir les 73 députés qui vont les représenter au Parlement européen. Et selon les derniers sondages, les conservateurs, au pouvoir, pourraient arriver en troisième position derrière l'opposition travailliste, la première place revenant à Nigel Farage et à son parti indépendantiste Ukip. L'homme a réussi à séduire l'électorat avec un discours résolument anti-européen :

'L'Union européenne, aujourd'hui, est trop ancrée dans ses principes, et nous, sur l'île, nous sommes séparés du bloc européen'', dit cet électeur.

Cet homme a un avis moins tranché : 'Je pense qu'il y a beaucoup de choses qui doivent changer à propos de l'Europe, mais je pense qu'on n'a aucun avantage à sortir de l'Union. On a besoin de l'Europe et l'Europe a besoin de nous.''

Le parti indépendantiste, qui dispose déjà de neuf sièges au Parlement européen, pourrait en gagner une dizaine de plus à l'issue de ces élections, estiment les sondages.

Pour David Lea, analyste chez Control Risks, les Britanniques se sentent encore trop éloignés de l'Europe : 'Je crois que les eurosceptiques touchent une corde sensible au Royaume-Uni, car beaucoup d'électeurs ne ressentent pas les bénéfices de l'Union européenne. L'Union leur est étrangère.''

Ces élections européennes font figure de test politique avant les élections générales de l'année prochaine, comme l'explique notre correspondante à Londres Sarah Chappell : ''Le Premier ministre britannique David Cameron a promis un référendum sur l'Europe s'il remporte les élections générales. C'est donc le prochain scrutin national, plutôt que les élections européennes, qui pourrait marquer un véritable tournant dans les relations du Royaume-Uni avec l'Europe.''

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité
Publicité

A lire aussi sur Planet