Vidéo associée: 

Pouvoirs renforcés pour Nicolas Maduro pour mener “la guerre économique”

Corps: 

Pouvoirs spéciaux votés pour Nicolas Maduro. Le dirigeant du Vénézuela a reçu du président de l’assemblée Nationale le feu vert pour gouverner pendant un an par décret, grace à la loi “Habilitante”:

«J’entends mener une offensive grace à la loi Habilitante, ce sera une offensive fracassante contre la corruption, dès Janvier 2014… “ a assuré Nicolas Maduro.

“Non à la guerre économique”: les Chavistes accusent la bourgeoisie et l’impérialisme d‘être à l’origine de l’envolée de l’inflation à plus de 54% sur un an. C’est un record en 14 ans de pouvoir chaviste dans ce pays qui possède pourtant, les plus importantes réserves de pétrole au monde.

Se proclamant “président justicier”, Maduro s’est déja lancé dans une sorte de croisade pour faire baisser les prix, après avoir dénoncé des marges de bénéfice de 1000 %.

“Nous avons commencé à contrôler les concessionnaires automobiles du pays. Ils doivent tous baisser les prix “ a-t-il prévenu.

L’américain General Motors vient de se voir infliger une amende de 85 000 dollars pour “usure” et prix exorbitants pratiqués dans la commercialisation de véhicules et pièces détachées.

Et les magasins d‘électroménager se sont vus imposer la semaine dernière des rabais de 50 ou 60%. La consigne a été appliquée avec l’appui de soldats et policiers dans les magasins. Elle provoque toutes sortes de reactions.

“Ce qui se passe c’est bien, comme ça, les gens peuvent acheter ce qu’ils n’avaient jamais acheté avant” estime cette femme.

Joana est infirmière: “C’est un théâtre politique, un théâtre politique accuse-t-elle. Ils trompent les Vénézuéliens. En fait, à l’approche des élections, ils promettent des choses qu’ils ne peuvent pas offrir. Je suis maman, et je fais partie de ces Vénézuéliens fatigués de tout ça, des mensonges de cette gouvernement.”

“La réalité, ce n’est pas que le prix élevé des appareils électro ménager ajoute Robert, commerçant. La réalité, c’est le lait, le sucre, l’huile, les aliments de tous les jours, qui sont de plus en plus chers.”

Des produits de base qu’on ne trouve plus ou à des prix 200% plus chers, envolée du dollar au marché noir où il vaut 10 fois le taux officiel face au bolívar… Une situation économique délicate 7 mois après l‘élection de justesse de Nicolas Maduro, et à l’approche des elections municipales le 8 decembre.

Partager cette vidéo :

Publié le 20/11/2013

Toutes les vidéos

À DÉCOUVRIR AUSSI

Pages

Publicité