Vidéo associée: 

Poutine : “si je veux, je prends Kiev en deux semaines”

Corps: 

Des 'propos hors contexte, et au sens complètement différent'. Le Kremlin a cherché, ce mardi, à minimiser le contenu de la conversation téléphonique entre José Manuel Barroso et Vladimir Poutine, qui selon la Repubblica, a déclaré qu'il pourrait, s'il le voulait, prendre Kiev 'en deux semaines'.

Une menace, une provocation du président russe que le président de la Commission européenne a rapporté aux chefs d'Etat et de gouvernement européens réunis en sommet ce week-end à Bruxelles.

Le porte-parole du Kremlin a estimé que José Manuel Barroso avait agi de manière 'incorrecte et non-diplomatique' en rendant publique cette conversation.

Le coup de téléphone pèsera certainement sur le sommet de l'OTAN de cette fin de semaine au Pays de Galles, d'autant que la Russie a annoncé qu'elle allait 'adapter sa doctrine militaire', je cite, en prenant en compte l'apparition de nouvelles menaces et notamment du renforcement de la présence de l'Otan à ses frontières.

Partager cette vidéo :

Publié le 02/09/2014