Vidéo associée: 

Publié le 29/01/2018

Pologne : une loi sur la Shoah fâche Israël

Corps: 

La Pologne s'est attirée les foudres d'Israël après le vote d'une loi qui sanctionne l'emploi du terme "camp de la mort polonais" à propos des camps installés par l'Allemagne d'Hitler dans le pays.

Le texte adopté vendredi dernier prévoit jusqu'à trois ans de prison pour les contrevenants. Aux yeux des conservateurs au pouvoir à Varsovie l'objectif est d'éviter qu'on attribue à la nation polonaise des crimes commis par les nazis allemands.

Mais le gouvernement israélien a vivement protesté. "N ous ne tolérerons pas qu'on déforme la vérité et réécrive l'Histoire ou qu'on nie l'Holocauste ", a lancé le Premier ministre Benjamin Netanyahu.

Le chef de la diplomatie polonaise, Jacek Czaputowicz, a tenté de faire baisser la tension se disant ouvert au dialogue avec Israël pour régler ce qu'il qualifie de mauvaise compréhension du texte.

Yad Vashem, le mémorial de la Shoah à Jérusalem a estimé que la loi polonaise était "susceptible de brouiller la vérité historique" concernant l'aide reçue par les Allemands de la part des Polonais a dit son institut de recherche tout en reconnaissant "que le terme 'camps de la mort polonais' constitue une interprétation erronée de l'histoire".

En revanche, la porte-parole du parti au pouvoir, Beata Mazurek, a adopté un langage moins conciliant. " Nous ne changerons aucune disposition dans la loi (...) Nous en avons assez des accusations contre la Pologne et les Polonais pour les crimes allemands ", a-t-elle écrit sur son compte Twitter.

Le loi prévoit aussi des poursuites contre toute personne qui "attribue à la nation ou à l'État polonais la responsabilité ou la co-responsabilité des crimes commis par le 3ème Reich allemand - ou tout autre crime contre l'humanité ou crime de guerre".

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité
Publicité

A lire aussi sur Planet