Vidéo associée: 

Philippines : Clara Reyes, maire de Coron, raconte

Corps: 

Spectacle de désolation, après le passage du super typhon aux Philippines, comme en témoignent ces images prises par les sinistrés samedi et dimanche. Euronews a pu joindre par téléphone Clara Reyes, maire de Coron, dans la province de Palawan. Sur 45 mille habitants, 11 mille sont sinistrés, et le bilan des morts et des blessés reste indéterminé nous a-t-elle expliqué. Mais lâaéroport lui, est déjà opérationnel.

âOn nâa pas dâélectricité, pas dâeau, et lâapprovisionnement en nourriture peut prendre six jours⦠Le problème, câest que la municipalité nâa pas les moyens de payer des avions cargos pour amener lâaide. Il nây a que des vols commerciaux ici, pas de vols humanitaires pour les produits de première nécessitéâ¦â raconte Clara Reyes.

Coron se trouve sur la dernière île de lâarchipel des Philippines a avoir été frappée par des vents à 275 km/h au passage du typhon vers le Vietnam.

âQuand le typhon est passé, câest comme si on sâétait trouvé derrière un jet près à décoller a expliqué Clara Reyes. Câest ce que jâai ressenti, ça ressemblait à ça. ça a duré trois heures, ensuite il y a eu une accalmie de peut-être deux heures, jâai cru que câétait fini, mais deux heures après, la tempête a repris. Nous avons un besoin urgent de nourriture, essentiellement du riz, de lâeau potable, nous avons besoin de médicaments, des antibiotiques, des médicaments contre la toux et la fièvre, il faut des moustiquaires, des couvertures, des vêtements, 85,5 % des habitants ont perdu leurs maisons, et nâont plus rien, il faut quâils puissent reconstruire leurs vie, et au moins avoir quelque chose à se mettre sur le dosâ.

Partager cette vidéo :

Publié le 12/11/2013

Toutes les vidéos

À DÉCOUVRIR AUSSI

Pages

Publicité