Vidéo associée: 

Pays-Bas : une manifestation de Turcs dispersée aux canons à eau

Corps: 

La crise diplomatique entre la Turquie et les Pays-Bas ne s'apaise pas.

Samedi soir, un millier de ressortissants turcs ont manifesté leur mécontentement devant le consulat de Rotterdam.

Ils ont été finalement dispersés dans la nuit par la police à coup de canons à eau.

Lesmanifestants turcs dénonçaient la décision du gouvernement néerlandais d'avoir empêché la venue du ministre turc des Affaires étrangères qui devait participer à un meeting électoral en faveur du président Erdogan.

Riot Police of #Netherlands using water canons on #Turkish rioters in #Rotterdam pic.twitter.com/Z2D3m7x8Cr- REAL FRESH NEWS (@MVT_NEWS) 12 mars 2017

La crise s'est envenimée dans la soirée : la ministre turque de la famille a été à son tour empêchée d'entrer au consulat turc de Rotterdam.
Les autorités lui ont femement demandé de quitter les Pays-Bas.

Elle a fini par être raccompagnée par des policiers jusqu'à la frontière allemande.

La Haye avait fortement déconseillé au ministre turc des affaires étrangères de se rendre aux Pays-Bas. Mais celui-ci avait maintenu sa visite tout en menaçant les Néerlandais de représailles s'il devait être refoulé.

Une provocation que les Pays-Bas n'ont manifestement pas apprécié. Alors que l'avion du ministre turc était en vol, les autorités néerlandaises n'ont pas autorisé l'atterrissage de l'appareil.

Cette crise intervient à quatre jours des élections législatives aux Pays-Bas où la question de l'islam a été l'un des thèmes principaux de la campagne.

#ALERTE : Crise entre la #Turquie et les Pays-Bas, des manifestations sont en cours à #Amsterdam, #Rotterdam et à #Deventer. pic.twitter.com/2PfOBsnWpz- Lies Breaker (@Lies_Breaker) 11 mars 2017

A noter que le ministre turc des affaires étrangères a été autorisé samedi à se rendre à Metz, en France, où il a pu assister à un meeting électoral.

Avec Agences

Partager cette vidéo :

Publié le 12/03/2017