Vidéo associée: 

Pas de renforts français en Centrafrique

Corps: 

De passage à Bangui ce mardi le président français, François Hollande, n’envisage pas d’envoyer des renforts en République centrafricaine alors que deux soldats français ont été tués au cinquième jour de l’opération Sangaris. “La mission est la même. Elle est dangereuse. On le sait, on le savait, mais elle est nécessaire si on veut éviter qu’il se produise ici un carnage”, a-t-il déclaré sur le tarmac de l’aéroport.

Le président a rendu hommage à Antoine Le Quinio, 22 ans, et Nicolas Vokaer, 23 ans. Les soldats ont péris lors d’affrontements avec la Séléka, des combattants majoritairement musulmans qui ont porté au pouvoir Michel Djotodia en mars. Les Français ne sont pas les seuls à être pris à partie. Les soldats de la force multinationale d’Afrique centrale sont eux aussi pris pour cible.

En réaction aux violences de la Séléka, des milices chrétiennes appelées “anti-balaka” se sont constituées. Des milices incontrôlables qui détruisent des Mosquées et pillent des magasins musulmans.

Partager cette vidéo :

Publié le 11/12/2013

Toutes les vidéos

À DÉCOUVRIR AUSSI

Pages

Publicité