Vidéo associée: 

Publié le 12/02/2018

Oxfam sommé de s'expliquer sur un scandale sexuel en Haïti

Corps: 

"Nous avons honte. Nous nous excusons sans réserve", l'ONG Oxfam a ainsi réagi aux révélations d'un scandale sexuel publiées vendredi par The Times .

L'enquête du quotidien britannique dévoile comment des responsables de l'ONG ont engagé de jeunes prostituées à Haïti lors d'une mission consécutive au séisme de 2010. Des soirées étaient organisées dans des maisons et des hôtels payés par Oxfam.

Oxfam dans la tourmente

" Ce qui s'est passé à Haïti ne convient pas à nos règles et à notre système actuel. Mais nous devons encore travaillé. Et je suis déterminée à nous améliorer, et en tant que responsables nous ne permettrons jamais que cela arrive de nouveau ", a déclaré Winnie Byanyima, directrice exécutive d'Oxfam international.

Oxfam a assuré avoir lancé immédiatement, en 2011, une enquête interne. Quatre employés ont été licenciés et trois autres ont démissionné. Pour autant, le gouvernement britannique reproche à l'organisation de ne pas avoir transmis tous les détails des accusations contre ses ex-employés.

Enquête "complète et urgente"

Londres réclame désormais une enquête complète et urgente sur ces allégations qualifiées de "très graves". Oxfam reçoit "moins de 10 % de son financement total" du département britannique chargé du développement international, a fait savoir samedi son PDG, espérant continuer à travailler avec le gouvernement.

La Commission européenne a sommé aussi lundi les dirigeants d'Oxfam de "faire toute la lumière" sur cette affaire.

Menace sur les financements

" Nous sommes prêts à cesser les financements aux organisations qui ne respectent pas les règles d'éthique ", a annoncé une porte-parole de l'exécutif européen, qui est en charge des importants financements accordés par l'Union européenne au titre de l'aide humanitaire.

Oxfam au Royaume Uni a bénéficié d'1,7 million d'euros de financements européens en 2011, date des faits reprochés

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité
Publicité

A lire aussi sur Planet