Vidéo associée: 

“Où sommes nous maintenant ?”… à la Biennale de Marrakech

Corps: 

Des musiciens gnawa dépersonnalisés… cette installation signée Gabriel Lester est présentée à Marrakech à l’occasion de la cinquième biennale d’art contemporain.

Un festival dont le but est de construire des ponts entre les cultures mais aussi entre passé et présent.

Le palais El Badii est un des lieux phares de cette biennale.

Alya Sebti, directrice artistique de la biennale : “Nous essayons d‘être humbles, de respecter toute la magnificence de cet héritage culturel et au travers de l’art contemporain de faire de petites interventions, de petits éclairages de certaines parties de ces palais pour montrer, pour aider les gens à découvrir ou à redécouvrir cet héritage culturel”.

Répondant à la question de la Biennale, où sommes nous maintenant un groupe d’artistes réunis dans le Collectif Z’bel a imaginé cette installation en réutilisant des déchets.

Othman Zine : “Cette pièce où nous nous trouvons correspond à notre réalité, avec tous ces déchets qui nous entourent. Des déchets que l’on ne veut pas voir. Si on voyait la réalité telle qu’elle est nos maisons seraient comme ça”.

Une quarantaine d’aristes sont officiellement exposés dans cette Biennale qui s’enrichit aussi d’un “off” avec des projets parallèles. Elle se poursuit jusqu‘à la fin du mois.

Partager cette vidéo :

Publié le 08/03/2014

Toutes les vidéos

À DÉCOUVRIR AUSSI

Pages

Publicité