Vidéo associée: 

Opposant kazakh Abliazov : “la France ne doit pas l’extrader”

Corps: 

Amnesty International ainsi que des défenseurs des droits de l’homme kazakhs demandent à la France de ne pas extrader l’opposant et oligarque Moukhtar Ablyazov vers un pays qui pourrait le livrer au Kazakhstan. Moukhtar Ablyazov décrit comme l’ennemi juré du président du Kazakhstan, a été arrêté mercredi près de Cannes.
« Nous vous demandons de refuser l’extradition d’Abliazov vers le Kazakhstan ou vers tout autre pays du bloc post-soviétique, a déclaré une activiste, Bakhytzhan Taregozhina, devant le consulat français au Kazakhstan, vu que les gouvernements de Russie et notamment d’Ukraine coopèrent entre eux et ont des régimes similaires à celui du Kazakhstan.»

Ancien ministre de l‘Énergie, Moukhtar Abliazov avait été emprisonné en 2002 après avoir pris la tête du parti Choix démocratique. A sa libération, il a dirigé la principale banque kazhake BTA. Il avait fui son pays en 2009 après l’ouverture d’une enquête sur le détournement de cinq milliards de dollars. Abliazov fait l’objet d’un mandat d’arrêt émis par la Russie et relayé par Interpol. Son avocat a signalé une résolution récente de l’OSCE regrettant que “certains États (..) notamment la Russie et l’Ukraine continuent d’utiliser indûment le système Interpol pour chercher à arrêter des opposants”.

Partager cette vidéo :

Publié le 02/08/2013

Toutes les vidéos

À DÉCOUVRIR AUSSI

Pages

Publicité