Vidéo associée: 

Objectif atteint pour les frappes françaises en Syrie

Corps: 

Pour la première fois, six Rafales français ont bombardé la Syrie.
Objectif : un camp d'entraînement de djihadistes d'Etat islamique près de Deir Ezzor, dans l'est du pays.

La France assure qu'il n'y a eu aucune perte civile et que d'autres frappes pourraient avoir lieu dans les prochaines semaines.

Il a fallu deux semaines de vols de reconnaissance français et des informations de la coalition américaine pour que François Hollande autorise ces frappes. En Irak, Paris a déjà procédé à 215 frappes contre Daech (acronyme arabe d'Etat islamique).

'La France a frappé ce matin en Syrie, elle a frappé un camp d'entraînement de ce groupe terroristes Daech qui menaçait la sécurité de notre pays' a déclaré le président français depuis New York où il se trouve en vue de la 70e Assemblée générale de l'ONU.

La France a dit avoir frappé 'au nom de la légitime défense', même si des experts estiment que ces raids aériens ont peu de chance d'empêcher des complots terroristes en France, mais permettent plutôt à Paris de reprendre politiquement position.

Plan russe

Ce lundi, à la 70e Assemblée générale des Nations Unies, le président russe doit présenter sa stratégie de coalition élargie pour combattre les troupes d'Etat islamique avec le régime de Damas, l'Irak et l'Iran.

Vladimir Poutine qui boude l'ONU depuis des années et qui n'a pas rencontré Barack Obama depuis 2013, va tenter de remettre en selle son allié Bachar El-Assad.

Mais pour Washington, comme pour la France, Assad reste le dictateur, celui qui a déclenché une guerre qui a engendré 240 000 morts et 8 millions de déplacés.

La France a réaffirmé que l'avenir de la Syrie ne peut pas passer par cet homme, mais qu'elle discute avec tous et n'écarte personne.

Avec AFP

Partager cette vidéo :

Publié le 27/09/2015

Toutes les vidéos

À DÉCOUVRIR AUSSI