Vidéo associée: 

Nouvelle propositions de Tsipras : Hollande satisfait, Dijsselbloem, sceptique

Corps: 

Les réactions fusent et diffèrent au lendemain des propositions de réformes soumises jeudi soir in extremis par Athènes à ses créanciers.

François Hollande, à la tête du camp des conciliants, a jugé favorablement les nouvelles propositions de la Grèce.

'Les Grecs ont montré leur détermination à rester dans la zone euro. Le programme qu'ils présentent est sérieux et crédible', a déclaré vendredi François Hollande.

Jeroen Dijsselbloem, le président de l'Eurogroupe s'est montré, lui, plus sceptique. 'Un soutien massif du Parlement grec est sûrement pratique, il apporte davantage de crédibilité à la Grèce mais nous devrons regarder le résultat financier total, spécialement l'assistance financière qui sera nécessaire dans les années à venir', a-t-il estimé.

Même réserve du côté allemand qui se méfie de l'effet 'déjà vu' des propositions du Premier ministre grec Alexis Tsipras.

'Si les propositions sont les mêmes que celles de fin juin, présentées dans un nouvel emballage, ça ne sera pas suffisant. Nous avons besoin de réformes complètes parce qu'il ne s'agit pas d'étendre un programme existant pour quelques mois mais d'un programme de plus de trois ans', a déclaré le porte-parole du ministre allemand des finances, Martin Jäger.

Le week-end qui s'annonce est décisif pour l'avenir de la Grèce dans la zone euro. Les ministres de l'eurogroupe se retrouvent samedi, et dimanche, sommet des 28 chefs d'état de de gouvernement de l'UE qui pourrait se transformer en réunion de crise.

Partager cette vidéo :

Publié le 10/07/2015

Toutes les vidéos

21/09/2017

À DÉCOUVRIR AUSSI