Vidéo associée: 

Nouvelle journée décisive pour l’Ukraine

Corps: 

Le parlement est ce mardi en session cruciale. Les députés vont tenter de mettre un terme à l’escalade de la crise après une concession majeure du président Ianoukovitch hier. Le chef de l’Etat a promis aux leaders de l’opposition qu’il a reçu l’abrogation des lois anti-contestation. Ses troupes vont-elles le suivre ? Ne prépare-t-il pas une reprise en main par la force comme l’affirme la presse de Kiev qui annonce des renforts pour les forces spéciales venus de tout le pays.

Pour l’ex-boxeur Vitali Klitschko, “c’est l’entourage direct du président Ianoukovitch qui souffle sur les braises, qui lui ment en affirmant que le problème vient seulement d’un petit groupe d’extrémistes. C’est faux, le problème auquel le pays est confronté aujourd’hui vient des politiciens médiocres et il est stupide de faire porter cette responsabilité au peuple”.

Sur la place de l’Indépendance, le Maïdan, les pro-européens restent mobilisés derrière leurs barricades dans une atmosphère de véritable camp retranché en plein coeur de la capitale ukrainienne.

“Nous voulons la paix, personne ne veut se battre, mais nous avons une position ferme. Les lois doivent servir le peuple et elles ne doivent pas être au service des politiciens. Ils ont tué des esclaves. Nous avons libéré des gens, nous sommes invincibles et personne ne nous arrêtera. Ni les politiciens, ni le sang qu’ils feront couler”, estime ce contestataire déterminé.

La crise ukrainienne va dominer le sommet UE-Russie à Bruxelles. Catherine Ashton, la chef de la diplomatie européenne se rend à Moscou puis plus tôt que prévu à Kiev pour se rendre compte de la situation. Le vice-président américain, Joe Biden appelle Ianoukovicth à renoncer à l‘état d’urgence et à régler la situation de manière pacifique avec l’opposition.

Partager cette vidéo :

Publié le 28/01/2014
Publicité

Contenus sponsorisés