Vidéo associée: 

Nomination éclair du nouveau président égyptien

Corps: 

Il est le nouveau président égyptien, du moins pour un intérim dont la durée est encore indéterminée. Le juge Adly Mansour, président de la cour constitutionnelle égyptienne, a prêté serment ce matin.

Il a promis de nouvelles élections, mais sans spécifier de date précise.

“Je m’engage à préserver le système de la République, à respecter la Constitution et la loi et à protéger les intérêts du peuple “, a dit Adly Mansour, désigné par l’armée égyptienne pour remplacer Mohammed Morsi, destitué hier soir à l’issue d’un coup d’Etat militaire.

Agé de 67 ans, Mansour devrait diriger un gouvernement de transition doté de “pleins pouvoirs” jusqu‘à l’organisation d’une présidentielle anticipée et d‘élections législatives, a annoncé l’armée mercredi, en ne donnant aucune précision sur la durée de la période de transition.

Quant à Mohammed Morsi, il serait toujours ce matin détenu dans l’enceinte du ministère de la Défense. Un haut responsable de l’armée a confirmé la détention “de façon préventive” de M. Morsi, laissant entendre qu’il pourrait être poursuivi, alors qu’il est sous le coup – avec plusieurs dirigeants de la confrérie, dont le Guide suprême Mohammed Badie- d’une interdiction de quitter le territoire.

300 mandats d’arrêts ont par ailleurs été lancés contre les membres des Frères musulmans dont l’ex-président, élu en juin 2012, est issu. Des arrestations ont déjà eu lieu cette nuit et ce matin.

Une dernière manifestation monstre a eu lieu hier soir place Tahrir au Caire, la foule attendant de l’armée qu’elle mette enfin un terme à l‘ère Morsi…

Quand la nouvelle est tombée, c’est une explosion de joie qui a traversé la ville et tous ont célébré jusque tard dans la nuit le dénouement de cette nouvelle révolution égyptienne.

Ce coup d’Etat dans le plus peuplé des pays arabes a suscité l’inquiétude à l‘étranger, le président américain Barack Obama appelant à examiner l’implication de ces événements pour l’importante aide militaire à l’Egypte, la Russie à la retenue et l’Union européenne à une présidentielle rapide.

Partager cette vidéo :

Publié le 04/07/2013

Toutes les vidéos

À DÉCOUVRIR AUSSI

Pages

Publicité