Vidéo associée: 

Publié le 11/12/2017

Netanyahu met la pression sur l'UE

Corps: 

Avec la déclaration de Donald Trump, la position de Benjamin Netanyahu se trouve renforcée sur la scène internationale. A tel point qu'en déplacement à Bruxelles, le Premier ministre israélien n'a pas hésité à conseiller aux européens de suivre l'exemple américain en reconnaissant Jérusalem comme capitale d'Israël.

'Je pense que le président Trump n'a fait que reconnaître un état de fait: la paix est basée sur la réalité, la paix est basée sur la reconnaissance de cette réalité', a déclaré le Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu.

L'Union européenne continue de promouvoir une solution à deux Etats avec Jérusalem comme capitale de chaque entité, selon l'esprit des accords d'Oslo. Mais cet espoir a été enterré au début des années 2000, avec la seconde Intifada. Depuis, ni l'Europe, ni les Etats-Unis ne sont parvenus à relancer le processus de paix.

'Israël connait très bien la position européenne sur les deux Etats et Jérusalem capitale des deux Etats', assure Marc Pierini, expert au think tank Carnegie Europe. 'C'était une façon de dire, selon la présentation israélienne: 'réveillez-vous la realité d'aujourd'hui est différente, passons à autre chose''.

L'Union est le principal pourvoyeur de fonds de l'Autorité palestinienne. Mais certains subsides n'ont pas atteint leur cible et de nombreux projets ont été détruits lors des affrontements entre le Hamas et l'armée israélienne. A tel point que cette aide financière ne fait plus l'unanimité parmi les 28.

'Si la question est de savoir que va faire deshrmais l'UE, la première question c'est va-t-elle rester unie?', se demande Marc Pierini. En effet certains Etats membres comme la République tchèque, la Hongrie et la Lituanie souhaitent renforcer les relations économiques et diplomatiques avec Israël.

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité
Publicité

A lire aussi sur Planet