Vidéo associée: 

Népal : la colère d'une des proches des disparus

Corps: 

Depuis le 25 avril dernier, date du séisme au Népal, Charlotte Jarrix vit dans l'incertitude. Deux de ses amis se trouvaient sur les lieux lorsque le tremblement de terre a frappé le pays. Il y a 15 jours, le ministère des Affaires étrangères lui aurait annoncé avoir stoppé les recherches. Aujourd'hui, la jeune femme qui est toujours sans nouvelle de ses proches a le sentiment d'être abandonné.

Partager cette vidéo :

Publié le 14/05/2015