Vidéo associée: 

Nelson Mandela, une icône qui fait vendre

Corps: 

A Vilakazi Street, dans Soweto, le grand township qui jouxte Johannesburg, l’ancienne maison de Nelson Mandela est une attraction mondialement connue et qui fait vendre. Et ces derniers temps, le commerce marche bien autour des souvenirs à l’effigie du héros de la lutte anti-apartheid. “Ils achètent davantage de Mandela. C’est positif car tout le monde pleure à propos de Mandela, nous devons vendre car c’est notre icône”, dit cette vendeuse.

La commercialisation de l’image du héros national prend aussi d’autres formes. Des membres de sa famille ont ainsi crée des marques haut de gamme, telles que du vin baptisé “House of Mandela”, et même une ligne de vêtement sous le numéro de matricule de l’ancien prisonnier de Robben Island. Mais pour cet économiste, l’apport de Mandela en terme de retombées économiques va bien au-delà. “Je pense que la valeur apportée par Nelson Mandela à l’Afrique du Sud va au-delà du moment présent”, dit Mike Schussler, “cela s‘évalue sur le long terme. Il s’agit de son image. Le simple fait que nous soyons en paix a énormément contribué aux succès économiques que nous avons connu dans le pays”.

Aujourd’hui la récupération de l’image et du nom Mandela fait grincer des dents, alors que des membres de la familles se disputent les revenus du commerce des produits dérivés, évalués à 1,3 millions d’euros. “Commercialisé sous diverses formes, le sourire de Mandela perpétuera sa mémoire dans les foyers de tout un chacun. Mais derrière le marché qu’a généré son image, l’indignation monte en Afrique du Sud, face à la lutte farouche autour de son héritage, qui se fait de moins en moins discrète. Et beaucoup ici en redoutent l’effet sur l’aura de l’icône sud-africaine, sitôt après sa disparition”, selon notre envoyée spéciale à Soweto, Valérie Gauriat.

Partager cette vidéo :

Publié le 04/07/2013

Toutes les vidéos

À DÉCOUVRIR AUSSI

Pages

Publicité