Vidéo associée: 

Navalny : un procès politique ?

Corps: 

Pour Alexeï Navalny, sa condamnation a des motivations claires : le Kremlin veut l‘écarter de la scène politique. Et sa remise en liberté provisoire pourrait aussi être une manoeuvre pour stopper la colère de la rue.

Le maire de Moscou, candidat à sa réélection, a milité pour une large campagne :
«Nous avons fait beaucoup d’efforts pour que les Moscovites aient le plus grand choix possible, et pour enregistrer tous les candidats, Navalny inclus, dit Sergeï Sobyanin. C’est pourquoi je pense qu’il est nécessaire de permettre à tous les candidats inscrits de poursuivre leur campagne.”

La plus vieille militante des droits de l’Homme en Russie, Lioudmila Alexeïeva, a réagi elle aussi, prédisant même à Alexeï Navalny une victoire lors de la présidentielle de 2018 :
“Dans notre pays, pour la première fois après un verdict, les gens sont descendus dans les rues non seulement à Moscou et Saint-Pétersbourg, mais dans beaucoup d’autres villes. C’est la première fois dans notre histoire. Cela n’est jamais arrivé avant. “

La condamnation du blogueur avait suscité de vives réactions occidentales, notamment celle des Etats-Unis qui s‘étaient dits “profondément déçus”.

Google Traduction pour les entreprises :Google Kit du traducteurGadget TraductionOutil d’aide à l’export

Désactiver la traduction instantanée
Sergei Sobyanin, outgoing Moscow mayor and candidate to his own reelection

“We’ve spent a lot of efforts so that Moscovites had the largest choice possible, and to register all the candidates (for mayoral election), Navalny included. That’s why I think it’s necessary to allow all regsitered candidates to continue their campaign.”

Partager cette vidéo :

Publié le 19/07/2013

Toutes les vidéos

À DÉCOUVRIR AUSSI

Pages

Publicité