Vidéo associée: 

Molenbeek profite des lumières du musée Mima

Corps: 

Redorer l'image de Molenbeek à travers l'art. Un nouveau musée, le Mima, vient d'ouvrir ses portes dans la commune bruxelloise, tant associée récemment aux affaires de terrorisme.

Le Mima retrace l'histoire de la culture 2.0, celle qui a émergé à l'ère d'Internet. Une culture qui se veut plus accessible, décloisonée. 'Le projet est dès le départ d'utiliser l'art comme un vecteur de cohésion sociale et donc d'avoir un art contemporain qui peut être accessible, explique le directeur artistique Raphael Cruyt. Il est accessible parce que ses artistes ont appris à développer un langage très extraverti, très direct, très empathique, très ludique. Mais je pense que le citoyen, aujourd'hui, a aussi le sentiment qu'il doit participer au projet.'

C'est sur le site d'une ancienne brasserie que les visiteurs peuvent découvrir les oeuvres. L'exposition inaugurale a été confiée à des artistes de Brooklyn. Elle s'intitule 'City Lights'. Des lumières artistiques, dont la ville de Molenbeek avait grand besoin en ce moment.

'Je pense que c'est une bonne chose que ce soit établi ici parce que cela permet aux gens de venir et de voir un tout autre aspect de cette commune sur laquelle il y a énormément de préjugés'', souligne une visiteuse.

'Cela faisait longtemps que je n'avais pas vu dans une institution quelque chose d'aussi instinctif, d'explosif et d'aussi direct envers le public. Cela change vraiment des expositions qu'on a l'habitude de voir dans d'autres institutions, qui sont beaucoup plus sages, beaucoup plus intellectualisées', ajoute un visiteur.

Mélange de cultures urbaines, graphiques, musicales, sportives, ou geek... Quelque 4.000 visiteurs se sont pressés au Mima de Molenbeek, lors du week-end inaugural.

Partager cette vidéo :

Publié le 26/04/2016

Toutes les vidéos

À DÉCOUVRIR AUSSI

Pages