Vidéo associée: 

Publié le 13/03/2018

Mike Pompeo, un "faucon" à la tête de la diplomatie

Corps: 

Rex Tillerson n'est plus le chef de la diplomatie américaine. Donald Trump a annoncé son limogeage ce mardi et son remplacement à la tête du département d'Etat par le directeur de la CIA, Mike Pompeo.

Après des mois de rumeurs sur son départ, le sort du secrétaire d'Etat Rex Tillerson a été scellé d'un simple tweet matinal du président:

Le locataire de la Maison Blanche a ensuite expliqué sa décision lors d'une courte conférence de presse :

" Rex et moi, nous en parlions depuis un long moment. Nous nous entendions bien, mais nous n'étions pas d'accord sur certaines choses. Prenez le nucléaire iranien, je le trouve terrible. Lui a l'air de penser qu'il est OK. Je voulais le dénoncer, ou au moins agir. Lui pensait différemment. Nous ne pensions pas de la même manière. Avec Mike Pompeo, nous avons la même façon de penser. Cela va très bien se passer ".

Donald Trump a également avoué qu'il n'avait pas averti de sa décision son secrétaire d'Etat, qui est ces jours-ci en déplacement en Afrique. Il a confirmé que Gina Haspel serait la nouvelle directrice de l'agence fédérale de renseignement. La première femme à ce poste.

Rex Tillerson, ancien patron du géant pétrolier ExxonMobil, novice en politique, n'est jamais parvenu à s'imposer à Washington. Plusieurs fois il a même été recadré par la Maison Blanche sur des dossiers importants comme la Corée du Nord ou la Russie.

Dernier exemple en date : la veille, après avoir affirmé dans le Washington Post que l'empoisonnement de l'ancien espion russe Sergueï Skripal était l'oeuvre de la Russie, et qu'il allait " engendrer une riposte ". Négation de la porte-parole de la Maison Blanche.

Nommé par M. Trump à la tête de la CIA depuis janvier dernier, l'ancien militaire et député républicain Mike Pompeo lui succède à l'approche de pourparlers historiques avec la Corée du Nord. Donald Trump doit rencontrer Kim Jong-un avant le mois de mai.

A Langley, où siège la CIA, le Californien d'origine avait cette devise: " Pour que la CIA connaisse le succès, elle doit être agressive, brutale, implacable et impitoyable ". Pas sûr que celui qu'on surnomme "le faucon" soit prêt à troquer ses griffes pour des gants de diplomate.

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité
Publicité

A lire aussi sur Planet