Vidéo associée: 

Migrants : les camions interdits d’accès en Croatie

Corps: 

L'accès aux camions est désormais interdit à la frontière serbo-croate. En moins d'une semaine, près de 30 000 personnes sont arrivées en Croatie. Ce lundi, le chef de la diplomatie luxembourgeoise Jean Asselborn s'est réuni avec cinq de ses homologues pour les convaincre d'opter pour une répartition. La Pologne, la République Tchèque, la Slovaquie, la Lettonie et la Hongrie y sont toujours opposés. Mais si Zagreb tente d'organiser le transfert des migrants, cette position qui fait figure d'exception dans la région. 'Les migrants viennent de l'espace Schengen et veulent se déplacer dans cette zone, donc nous n'allons pas les dissuader', affirme Ranko Ostojic, ministre de l'intérieur croate. 'Ils auront de quoi boire ainsi que tout le nécessaire. Si quelqu'un demande l'asile en Croatie, il l'obtiendra tout de suite'. En Hongrie, la compagnie nationale de chemins de fer a suspendu les trains entre son territoire et la Croatie jusqu'à nouvel ordre. Et Budapest continue de faire construire des clôtures barbelées le long des frontières croate et roumaine. 'Les migrants, non seulement nous submergent, mais ils viennent forcer nos portes', a lancé le Premier ministre hongrois Viktor Orban, devant le Parlement. 'Ce ne sont pas quelques centaines, quelques milliers mais des centaines de milliers, voire des millions qui assiègent les frontières de le Hongrie et de l'Union Européenne. On n'en voit pas la fin. ' Les députés ont décidé ce lundi de renforcer les pouvoirs de l'armée et de la police dans le pays. Les forces de l'ordre sont désormais autorisées à ouvrir le feu sur les migrants.

Partager cette vidéo :

Publié le 21/09/2015

Toutes les vidéos

À DÉCOUVRIR AUSSI