Vidéo associée: 

Publié le 30/05/2016

Migrants: "Il n'y a pas eu de phonème d'appel d'air" à Grande-Synthe, se félicite son maire

Corps: 

"Montrer l'exemple n'est pas la meilleure façon de convaincre c'est la seule", assure Damien Carême, le maire écologiste de Grande-Synthe. L'Etat a confirmé ce lundi qu'il consacrerait 3,9 millions d'euros à la gestion du camp construit par MSF malgré sa réticence initiale. "Il n'y a pas eu de phonème d'appel d'air", se félicite le maire, trois mois après le déménagement de 1.500 migrants présents au Basroch, un camp insalubre de la ville, vers le nouvel emplacement dit "de la Linière".

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité
Publicité

A lire aussi sur Planet