Vidéo associée: 

Migrants en Erythrée : "On ne peut pas renvoyer des personnes qui vont se faire tuer"

Corps: 

Geneviève Garrigos, présidente d'Amnesty International France, analyse la situation de la migration en Erythrée. Un pays où règne la dictature et où il est impossible de négocier avec le gouvernement. Pas question de bombarder ni de renvoyer les gens chez eux.

Partager cette vidéo :

Publié le 14/05/2015

Toutes les vidéos

À DÉCOUVRIR AUSSI