Vidéo associée: 

Meurtre de Londres : l’identité de la victime dévoilée

Corps: 

La victime a maintenant un visage et un nom. Drummer Lee Rigby, militaire de 25 ans a été sauvagement assassiné en pleine rue près d’une caserne du sud-est de Londres mercredi après-midi. Il aurait été renversée par une voiture avant d‘être poignardé à mort, à l’aide de couteaux et d’un hachoir de boucher. Les deux agresseurs, Britanniques d’origine nigériane sont restés sur place jusqu‘à l’arrivée de la police. Blessés par balles, ils ont été hospitalisés. L’un d’eux apparaît sur une vidéo amateur : “Je m’excuse que des femmes aient été témoins de ce qui s’est passé aujourd’hui mais, dans nos terres, nos femmes voient le même genre de choses. Vous ne serez jamais en sécurité. Renversez votre gouvernement. Ils ne prennent pas soin de vous”, dit-il, alors que la victime git quelques mètres derrière lui sur la route. “Pensez-vous que David Cameron va se faire attraper dans la rue quand nous allons commencer à sortir nos flingues? Vous pensez que vos politiciens vont mourir? Non, ce sera un gars comme vous ou vos enfants. Débarrassez-vous d’eux. Dites-leur de ramener nos soldats à la maison pour que nous, pour que vous puissiez tous vivre en paix”, a-t-il encore livré à la caméra.

Face aux propos islamistes des tueurs, les représentants de la communauté musulmane craignent une nouvelle stigmatisation de l’islam :“Nous avons assisté à une montée des tensions, une hystérie envers les musulmans et l’islam” affirme Mohammed Ansar commentateur musulman, “la peur et la haine envers les étrangers et les immigrants, et dans ce chaudron politique, ce genre d‘étincelle peut faire beaucoup de dégâts et c’est le danger, que les communautés se montent les unes contre les autres”.

Dès mercredi soir, des dizaines de sympathisants de l’English Defence League, un groupe d’extrême-droite sont descendus dans la rue et se sont confrontés aux forces de l’ordre. Le responsable de ce groupe Tommy Robinson veut voir dans cette agression plus qu’un acte isolé. “Trop c’est trop”, dit-il. “Voilà notre message. Nous dirigeants sont faibles, notre police est faible. Ils n’osent pas affronter le problème. Le problème c’est l’islam politique qui s‘étend dans le pays”.

Cette affaire sordide risque de durablement agiter le débat politique.

Partager cette vidéo :

Publié le 24/05/2013

Toutes les vidéos

À DÉCOUVRIR AUSSI

Pages

Publicité