Vidéo associée: 

Meurtre de Chloé à Calais : le diagnostic du psychologue qui avait suivi l'assassin

Corps: 

"C'était assez clair à l'époque qu'on ressentait des traits psychopathiques", témoigne Christian Soenen, le psychologue qui a suivi l'assassin de la petite Chloé, 9 ans, lorsqu'il était en prison. Pour lui, ce Polonais ne connaît "ni culpabilisation, ni remords".
propension au passag eà 'lacte très élevés

Partager cette vidéo :

Publié le 17/04/2015