Vidéo associée: 

Meetings pro-Edogan annulés : lAllemagne poursuit les interdictions

Corps: 

Les tensions entre la Turquie et l'Allemagne vont-elles diminuer après la rencontre de mercredi ? Les chefs de la diplomatie turc et allemand ont convenu de se retrouver en milieu de semaine prochaine, probablement en Allemagne. Ankara reproche à Berlin d'avoir annulé des meetings en soutien au président Recep Tayyip Erdogan.

Dans la ville de Cologne, où un meeting a été annulé, Henk Van Bentham, le maire du quartier de Porz, réagit : 'J'ai le sentiment d'être ridiculisé en voyant la façon dont les Turcs nous traitent ici dans la démocratie allemande. Et cela n'apporte rien de bon aux gens qui ont des racines turques et qui vivent dans notre pays.'

Les Allemands, particulièrement ceux d'origine turque, suivent de près ce bras de fer :
'En Allemagne, je ne crois pas que ce soit bien, dit un passant, et avec le gouvernement actuel ça vire à la propagande.'

'Ce que je trouve mauvais c'est la propagande du PKK ici un groupe inscrit sur la liste terroriste', ajoute Kemal, 'ils peuvent tout faire, tout est permis, mais un ministre turc n'est pas autorisé à s'exprimer, la réaction des autorités allemandes est à deux vitesses.'

La Turquie accuse l'Allemagne d'oeuvrer contre sa réforme constitutionnelle https://t.co/CXeKRQ8pU4 pic.twitter.com/bdZzRAO41h- RFI (@RFI) 3 mars 2017

Ankara critique Berlin qui a interdit trois rassemblements visant à promouvoir le oui lors d'un référendum en avril sur sur une réforme constitutionnelle renforçant les pouvoirs présidentiels de Erdogan. Berlin répond en dénonçant l'incarcération en Turquie du journaliste germano-turc, Deniz Yücel.

L'Allemagne a raison de "critiquer" la Turquie sur la liberté de la presse (Merkel) https://t.co/IgCSFVV3xs pic.twitter.com/TA8CxstLPu- RFI (@RFI) 3 mars 2017

Partager cette vidéo :

Publié le 03/03/2017