Vidéo associée: 

Manœuvres de l’OTAN sur fond de tension avec la Russie

Corps: 

Débarquement à grande échelle face à une forte opposition, utilisation de technologies dernier-cri comme les drones sous-marins. Voilà quelques-uns des scénarios de crise passés en revue par les manoeuvres militaires amphibies de l'OTAN qui ont débuté au large des côtes est-américaines. Nom de code : 'Bold Alligator' - alligator audacieux.

'Nous vivons dans un monde de toute évidence très dynamique, nous devons être prêts à tout. C'est ce que nous faisons ici et si besoin, si on nous appelle, nous sommes prêts', explique le commodore Rob Kramer, qui dirige ces exercices.

L'OTAN estime que sa capacité à s'adapter à n'importe quelle menace est essentiel pour son avenir : 'les commandants disposent désormais de flexibilité pour déterminer comment conduire une mission. Et c'est phénoménal parce qu'une fois que le commandant a cette flexibilité, alors nous, les subordonnés, pouvons apporter notre pièce au puzzle et entrer dans ce cercle de décision', analyse Greg Baker, commandant du bâtiment de la marine américaine USS Arlington.

Ces manoeuvres, qui concernent 19 pays et mobilisent 8 000 hommes, essentiellement des membres de la marine américaine, se déroulent dans un contexte de regain de tension avec la Russie dans l'Est de l'Europe. Les exercices doivent se poursuivre jusqu'au 10 novembre prochain.

Stefan Grobe, correspondant d'euronews :
'L'OTAN et les forces de la coalition simulent toutes sortes de missions amphibies, y-compris des missions humanitaires et d'aide post-catastrophe. Mais c'est l'augmentation importante du niveau de menace dans le monde qui fait de 'Bold Alligator' un test crucial sur l'état de préparation de l'alliance.'

Partager cette vidéo :

Publié le 01/11/2014
Publicité

Contenus sponsorisés