Vidéo associée: 

Publié le 23/01/2017

Manifestations à Bogota contre le retour de la corrida

Corps: 

Scènes de violence à Bogota en Colombie. La police utilise des gaz lacrymogènes contre les manifestants. Elle est furieuse cette foule, furieuse contre les amateurs de corrida.
Depuis 2012, la tauromachie était interdite à Bogota, mais les arènes de Santamaría ont rouvert leurs portes, sur décision de la Cour constitutionnelle.

'C'est clairement une question politique, dit Felipe Castillo. Tandis que le maire précédent était contre la corrida, mais aussi d'une certaine façon, incitait à la violence, le maire actuel a dit qu'il n'était pas pro-corrida mais que ceux qui voulaient y assister étaient libres de le faire'.

Así luce la SantamariaToros a esta hora. Ya comienza la primera corrida tras la reapertura de la plaza en Bogotá. pic.twitter.com/AtEdI8o5mF- Boyacá Sie7e Días (boyacasietedias) 22 janvier 2017

Les arènes ont subi un lifting avant leur réouverture pour accueillir cette saison six corridas. Pour Laura, ce n'est pas un spectacle :

'Soyons cultivés, soyons humain. Ce n'est pas de l'art, ce n'est que de la violence. Sérieusement, c'est de la torture.'
La corrida de hoy sirvió para contar el número de depravados sanguinarios que hay en Bogotá: 6.000.- Gonzalo Guillén (@HELIODOPTERO) 22 janvier 2017

#ColombiaSinToreo pic.twitter.com/T4rfC3b5hO- Gonzalo Guillén (@HELIODOPTERO) 22 janvier 2017

Huit pays, dont la France, autorisent encore la corrida. En Espagne où la tradition a commencé la cour constitutionnelle a annulé l'an dernier une interdiction prononcée par la Catalogne.
Quelques 250 000 taureaux combattent dans des corridas chaque année dans le monde.

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité
Publicité

A lire aussi sur Planet